« Article offert par Les affaires plus (Édition de octobre 2014) »

  • By:moncabinet

« Faites la liste de tous vos biens

Offert par Les affaires plus

Édition de Octobre 2014

PAR DIDIER BERT

 ARTICLE DE

PLACEMENT

Faites la liste de tous vos biens

Offert par Les Affaires Plus
Édition de Octobre 2014

http://www.lesaffaires.com/mes-finances/placement/faire-la-liste-de-tous-ses-biens/572657

PAR DIDIER BERT

ARTICLE DE

Compliqué de prendre une feuille de papier et de dresser l’inventaire de tous vos biens, avec leur valeur à neuf ! Pourtant, c’est ce que vous devrez faire pour convaincre votre assureur de mieux vous rembourser en cas de sinistre.

Guy, un ancien évaluateur de biens, se rappelle cette demande d’un client mont-réalais : « Regardez donc ça. Je n’ai aucune idée de sa valeur », dit ce dernier, en désignant un tableau accroché au mur du salon. Après quelques recherches, on a estimé sa valeur à 240 000 dollars ! Le client s’est alors empressé de souscrire une assurance pour l’œuvre d’art…

Même si toutes les évaluations ne permettent pas de découvrir des trésors insoupçonnés, les assurés ont tout intérêt à dresser une liste exhaustive de leurs biens. D’abord, parce qu’après un cambriolage, un inventaire permet de vérifier ce qui a été volé et d’établir le montant à réclamer à l’assureur.

Cependant, pas besoin d’un sinistre pour prouver l’intérêt d’une telle liste. En effet, l’inventaire complet des effets personnels permet de vérifier que la couverture d’assurance correspond bien à la valeur des biens. En cas de sinistre, l’assureur peut rembourser le contenu de la résidence pour un montant compris entre 50 et 70 % de la valeur de la maison. Mais ce remboursement peut être inférieur à la valeur perdue dans le sinistre.

En effet, au fil des ans, nous ne cessons pas d’accumuler des objets plus ou moins utiles, plus ou moins décoratifs, et dont nous nous souvenons… plus ou moins. « Par exemple, une personne qui détient une cave à vins aurait tout intérêt à en conserver des preuves, prévient Caroline Phémius, conseillère en affaires publiques au Bureau de l’assurance du Canada. La couverture des contrats d’assurance de base étant limitée, l’assuré pourra alors prouver la valeur de sa cave. »

Or, le remboursement des biens personnels peut aller jusqu’à 100 % de la valeur de la résidence. En cas de sinistre, l’assureur pourra faire un effort pour rembourser des biens plus coûteux que prévu dans le contrat de base. Mais ce sera plus facile de le convaincre si vous pouvez lui montrer une liste de vos biens. « Par exemple, si vous êtes passionné de photographie et que vous possédez un appareil photo de 5 000 dollars, il faudra pouvoir en prouver l’existence au moment de la réclamation, car il ne s’agit pas d’un appareil photo ordinaire, à un prix régulier », souligne Caroline Phémius. Et en établissant votre inventaire, vous déciderez peut-être de prendre un contrat spécifique pour assurer certains biens coûteux.

Enfin, l’inventaire vous sera utile pour planifier votre succession. Il vous permettra de prévoir le partage des biens à votre décès. Et il évitera un travail pénible à votre exécuteur testamentaire, qui n’aura pas à recommencer tout l’inventaire de vos biens si celui-ci est à jour. Vous épargnerez ainsi un exercice douloureux à cette personne de confiance.

Doit-on tout consigner ?

Tout ! Même les ustensiles de cuisine ! « L’assureur a une bonne idée du contenu d’une résidence grâce aux éléments fournis lors de la souscription du contrat, précise Caroline Phémius. Néanmoins, pour faciliter la demande d’indemnisation, il est souhaitable que l’assuré puisse faire la preuve qu’il détenait du matériel plus coûteux que ce qu’on trouve d’ordinaire dans une résidence du même type. »

Concrètement, faites le tour de chaque pièce, garage compris. Ouvrez tous les placards, tous les tiroirs. En passant, vous redécouvrirez probablement des objets que vous aviez oubliés.

*** Faites évaluer les biens de grande valeur par un spécialiste.

N’oubliez pas votre garde-robe. Pensez aussi aux logiciels : si l’assureur vous rembourse votre ordinateur, mais pas les logiciels que vous aviez achetés, vous risquez de perdre gros !

Et les biens de passage ?

Même les biens entreposés temporairement chez vous sont couverts par l’assureur. C’est le cas des objets et du mobilier des étudiants, qu’ils peuvent laisser chez leurs parents durant leurs études. Si des objets de valeur y figurent, il vaut mieux les inclure dans l’inventaire.

Que mettre sur la liste ?

Chaque bien doit faire l’objet d’une description d’autant plus détaillée que sa valeur est importante. Le nombre d’articles, le prix et la marque devraient toujours être indiqués. Si vous ne retrouvez pas le prix, une recherche sur Internet pourra vous aider. Pour les articles coûteux, ajoutez le numéro de série, et épinglez le reçu ou la facture d’achat.

Prenez des photos des articles de valeur (mobilier coûteux, chaînes stéréo et systèmes vidéo), sinon une photo de chaque pièce. N’oubliez pas vos collections : ouvrez votre album de timbres et photographiez-les un par un ! Faites des vidéos des meubles de valeur, en en filmant les détails.

Enfin, faites le tour du propriétaire en prenant une photo de chaque pièce de la maison. Puis recommencez, cette fois-ci en réalisant une vidéo, tous placards ouverts.

Demandez à un estimateur professionnel ou à un commissaire-priseur d’évaluer vos œuvres d’art.

Que faire de la liste ?

Conservez cet inventaire à l’extérieur de votre domicile : si votre résidence est détruite par un incendie, tout votre travail sera réduit en cendres. Si la liste est enregistrée sur support numérique, veillez à ce qu’une copie soit également enregistrée hors de chez vous. L’idéal est d’enregistrer le document sur un serveur, sur le nuage !

N’oubliez pas les mises à jour !

Chaque achat important devrait se traduire par une ligne de plus à votre inventaire. N’oubliez pas de joindre une copie de la facture et une photo.

Dès que vous réalisez des travaux d’une valeur supérieure à 5 000 dollars dans la maison, vous devriez effectuer une mise à jour, recommande le Bureau d’assurance du Canada (BAC)

De plus, des mises à jour sont également nécessaires quand un changement important se produit dans votre vie : un déménagement, une séparation… ou les deux ! « 

Posted in: Pas de catégorie